Museum national d'histoire naturelle

Histoire de Museum national d'histoire naturelle à Paris

Comme une gigantesque migration guidée par un Noé imaginaire, la caravane peuplée d’animaux impressionnants semble se déplacer lentement à travers la nef centrale du muséum. C’est indéniablement un énorme coup de cœur que l’on ressent lorsque l’on évolue en silence entre girafes, tigres, éléphants. Le chef de file est célèbre : ce rhinocéros qui a fière allure est le plus ancien animal naturalisé du Muséum. Il appartenait à Louis XV puis à Louis XVI et passa sa vie dans la ménagerie du château de Versailles. La nef centrale montre près de 3 000 spécimens terrestres. Une goutte d’eau dans le patrimoine du Muséum national d’Histoire naturelle qui compte environ 68 millions de spécimens ! Diversité, protection et conservation sont aujourd’hui les maîtres mots. Inauguré en 1889 quelques mois après la Tour Eiffel, dans la continuité de la grande architecture métallique de la fin du XIXème siècle, le muséum trône encore fièrement en haut du Jardin de Plantes, lui-même créé en 1635. À cette époque c’est Louis XIII qui, pour moderniser l’enseignement de la médecine à Paris, achète de la terre pour les plantes médicinales et fait construire un cabinet de drogues et de « toutes choses rares en la nature ». Ainsi le Jardin Royal des Plantes médicinales avait vu le jour. Fin XVIIIème, Buffon en fait un établissement scientifique sans égal en Europe. Aujourd’hui le musée expose encore fièrement ses stars : Kiki, la tortue géante des Seychelles, le couagga de Louis XVI, le narval du Duc d’Orléans ou encore Wheke, le calmar géant…

Faits historiques
Ce magnifique bâtiment 1900 en poutrelles et sculptures métalliques présente toutes les adaptations du squelette des vertébrés, des poissons aux oiseaux, des reptiles aux mammifères. La galerie de Paléontologie ressuscite un monde gigantesque de squelettes fossilisés de dinosaures, mammouths, ou encore le rhinocéros de Louis XV...On y trouve aussi des milliers de roches et minéraux, cristaux géants, météorites et même des pierres précieuses et objets d'art des anciennes collections de la couronne de France.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Museum national d'histoire naturelle