Le débarcadère

Histoire de Le débarcadère à St denis- reunion

Dès le début du XIXe siècle, le développement de l'industrie sucrière a eu pour conséquence d'engendrer une nette intensification des activités maritimes en baie de Saint-Paul. Certaines entreprises de transport maritime obtiennent alors des concessions les autorisant à aménager des débarcadères privés. Les marines de Saint-Paul seront parmi les premières installées sur l'île. Les bateaux restaient au large et les passagers accédaient à la côte au moyen de pirogues. Pour les marchandises, la navette était assurée par des chaloupes que l'on chargeait sur la plage à tête d'homme. Lorsque la mer était agitée, on avait recours aux ponts débarcadères munis d'une grue et d'une canalisation pour approvisionner en eau les navires mouillant à leur extrémité. Le tablier était alors en planches de bois comme aujourd'hui tandis que le fer a désormais remplacé par le béton. Ainsi en 1849, le débarcadère principal sera " déprivatisé " et livré à l'usage public par un arrêté du gouverneur Sarda-Garriga du 16 octobre 1849. L'ouvrage fût détruit par les cyclones. Il est aujourd'hui réhabilité. Il s'avance sur l'océan sur une longueur de 124m. Il a été conçu pour valoriser le front de mer et affirmer les liens privilégiés et ancestraux de la ville avec la baie du meilleur ancrage. SPÉCIAL JEP 2013 : le samedi 14 septembre à 18H : concert Timbila Kréolo Maloya

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Le débarcadère