Place de la concorde

Histoire de Place de la concorde à Paris

Place de la Concorde: En 1755, Louis XV lance le projet de création de la Place Louis XV, adoptant le projet du 1er architecte du Roi, Jacques Ange Gabriel. L'espace octogonal - orné d'une statue équestre du roi au centre et de 2 fontaines inspirées de celles du Bernin au Vatican illustrant Navigation fluviale et maritime, d'un somptueux Hôtel de Crillon et du Siège de la Marine française - est le lieu de grandes manifestations: feux d'artifices à l'occasion des victoires, mariages (notamment celui de Marie Antoinette et du dauphin Louis XVI) et naissances royales. Epicentre de la tourmente pendant la révolution, la statue de Louis XV est abattue dès le 11 août 1792, une déesse drapée à la romaine tenant fermement son sceptre représente la liberté. La Place Louis XV (1748-1792), verra guillotiner Louis XVI, Marie-Antoinette, Danton, Robespierre et Girondins et devient Place de la Révolution avant de devenir Place de la Concorde. Durant le règne de la Terreur, plus de 1000 personnes y trouveront la mort. Sous le Directoire, Bonaparte supprime les restes de la guillotine et de la statue de la déesse. Sous la Restauration Charles X projette de placer en son centre, une statue de son frère Louis XVI. Jacques Hittorff réaménagera sous la monarchie de Juillet sur ordre de Louis-Philippe les fontaines avec 8 statues représentant Brest, Rouen, Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux et Nantes. Les figures assises représentent le Rhin, le Rhône, les Récoltes de raisin et de blé, la Méditerranée, l'Océan et la Pêche. Louis-Philippe fait ériger au centre de la place un obélisque en granit rose, datant du 12e siècle av. J-C, offert à Charles X par le vice-Roi et Pacha d'Egypte. Le monument, d'un poids de 230 tonnes et mesurant 23 mètres de hauteur, se trouvait à l'origine dans le Temple de Thèbes (Louxor).

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Place de la concorde