Piazza maggiore

Histoire de Piazza maggiore à Bologne

C’est la place principale de la ville : elle a 115 m de longueur et 60 m de largeur ; elle est entourée des monuments les plus importants de la ville médiévale. Le Palazzo della Podestà (Palais du Podestat) (1200) est le plus ancien ; il est surmonté de la  Torre del Arengo (Tour de l’Assemblée), dont la cloche sonnait pour appeler les citoyens à se rassembler sur la place. Le Palazzo Re Enzo (Palais du Roi Enzo de Sardaigne) a été construit peu après (1246) pour compléter le Palais du Podestat déjà trop exigu. Deux rues perpendiculaires se croisent sous une voûte en croisée d’ogives du palais. Le Palazzo Communale (ou d’Accursio), édifié au XIVe siècle, a été le siège de la Municipalité de Bologna et héberge la Collection Communale d’Art, ainsi que le Musée Morandi actuellement en restauration ; il côtoie aussi la Piazza del Nettuno (Place de Neptune), célèbre pour sa belle fontaine créée par Giambologna. La construction de la Basilica di San Petronio, de style gothique italien, a été commencée à la fin du XIVe s. et n’a jamais été terminée. La Palazzo dei Banchi est en réalité surtout une façade, destinée à masquer les maisons peu décoratives qui avaient leurs façades sur la place ; les ouvertures pratiquées dans cette façade permettent cependant aux anciennes rues de déboucher sur la place. Son portique se poursuit par le Portico del Archiginnasio, siège de l’université médiévale de Bologne. Le Palazzo dei Notai (Palais des Notaires) date du XIVe s. : il a été construit pour conserver les archives notariales de la ville. Jusqu’en 1887, la Piazza Maggiore a été le siège du plus grand marché de la ville ; sur la place, une plaque de marbre porte les unités de mesures utilisées à Bologne, dont le pied bolognais d’une longueur de 38 cm.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Piazza maggiore