Basilica di san giacomo maggiore

Histoire de Basilica di san giacomo maggiore à Bologne

En 1247, les ermites de la congrégation du Beato  Giovanni Bono da Mantova s’établirent à Bologne ; en 1267 ils se joignirent aux ermites de San Giacomo di Savena et commencèrent à construire l’église, qui ne devait être consacrée qu’en 1344. L’église de style roman tardif, tournée vers la simplicité et même l’austérité, possède cependant déjà des caractéristiques gothiques : fenêtres ogivales, recherche de la hauteur, arches funéraires. Au XVe s. la famille influente des Bentivoglio y fit construire sa chapelle et un long portique le long de la via San Donato. Le campanile fut rehaussé en 1483 puis en 1493, et le toit médiéval assez étroit fut transformé en un toit plus étendu, à 3 voûtes. Puis l’intérieur fut modifié avec ajout d’éléments de styles renaissance et baroque. La façade est de conception romane, mais possède de très hautes fenêtres ogivales, ainsi que 4 niches devant servir de sépulcre, dont les arcs sont également en ogive. De curieuses terminaisons cylindriques surmontent les deux pilastres latéraux et les deux étroits pilastres cylindriques ne sont étonnants ! Le portail central de style renaissance date du XVe s. L’église est surmontée d’un très haut campanile. Près de l’église se trouve un ancien couvent d’Augustins transformé en école de musique ; il ne faut pas manquer de visiter l’Oratoire de Sainte Cécile (1297) qu’elle contient, avec ses 10 fresques réalisées à partir de 1506 par Francesco Francia, Lorenzo Costa et Amico Aspertini. L’intérieur de l’église est à nef unique et contient 35 chapelles qu’il faut aller voir, pour admirer les nombreuses œuvres intéressantes qu’elles contiennent.

Contenu éditorial Do Tours ©

Localisation de Basilica di san giacomo maggiore