Histoire de Hong kong

Hong kong à travers le temps

Préhistoire : Il est possible qu’il y ait eu des hommes à Hong Kong dès – 50000 mais les premiers vestiges trouvés sont des armes en bronze et des outils de pêche datant de l’âge du bronze : ils ont été découverts dans les îles de Lantau et Lamma. Des vestiges du néolithique (objets de culte en pierre) ont également été trouvés sur le littoral et certaines îles périphériques. Des découvertes récentes semblent prouver que le premier site du paléolithique ait été celui de Wong Tei Tung dans la péninsule de Sai Kung.

La Chine impériale : Le territoire fut annexé par la Chine à partir de – 221, mais le peuplement resta faible. Il augmentait périodiquement quand des vagues d’immigrés venaient s’y réfugier pour fuir des guerres, mais aucune ville ne fut créée : les bateaux faisaient escale dans le port naturel protégé qu’offrait l’île de Hong Kong pour faire du commerce avec la Chine. Ainsi quand les Anglais prirent possession de la ville en 1841, il y avait seulement près de 3000 habitants sur l’ensemble du territoire ; ils vivaient souvent de la pêche.

Domination anglaise : Les Européens firent deux guerres injustes contre la Chine, les Guerres de l’Opium,  pour l’obliger à laisser pénétrer l’opium dans le pays. Après la première guerre (1839-1842), l’Angleterre obtint l’île de Hong Kong et une partie de Kowloon à titre définitif ; après la seconde guerre (1856-1860), elle obtint en plus la partie désignée comme « les Nouveaux Territoires » et qui a une frontière avec la Chine, en principe pour une période de 99 années. Les Anglais créèrent alors les villes de Hon Kong et Kowloon et le territoire commença à se développer, accueillant plusieurs vagues d’immigrés. En 1941 la population comptait 1,6 millions d’habitants ; la communauté anglaise était prospère, mais les Chinois n’avaient pas un niveau de vie très élevé. Les Japonais envahirent le territoire pendant la seconde guerre mondiale et ce fut une dure période pour les Hongkongais. Mais dès la fin de la guerre, et plus encore après l’instauration du communisme en Chine en 1950, le flot des réfugiés augmenta de manière spectaculaire. Leur dynamisme s’ajouta à celui des Anglais, et le territoire devint rapidement prospère grâce au commerce et au développement de l’industrie textile. Mais dès 1970, Hong Kong devint une importante place financière et un partenaire privilégié pour la Chine dès 1979. Hong Kong fut rétrocédé à la Chine en 1997, mais elle conserve un statut spécial pendant 50 ans, avec son propre gouverneur et une gestion autonome.

Contenu éditorial Do Tours ©