Histoire de Séoul

Séoul à travers le temps

Préhistoire : On pense que la partie inférieure du fleuve Han auprès duquel se trouve Séoul, était occupée par des hominidés dès le paléolithique (période allant de – 2,6 millions d’années à – 10000 ). Les hommes commencèrent à vivre en groupes dans la région durant le néolithique (– 5000 ; – 1000 ) : le site archéologique d’Amsa en témoigne. A partie de – 700, à l’âge du bronze, les hommes commencèrent à se disperser et à quitter le lit du fleuve.

La Période des trois royaumes et l’unification de Silla : Autour de – 18, il y avait trois royaumes en Corée : Baekje, Goguryeo et Silla. C’est en cette année que le royaume de Baekje fonda sa capitale, Wiryeseong, dont le site se trouvait à l’intérieur de la Séoul actuelle : les remparts en terre Pungnap Toseong et Mongchon Toseong en témoignent. Les trois royaumes se combattirent constamment pour entrer en possession de la région de Wiryeseong ; ce fut d’abord Goguryeo qui s’en empara en 392, puis la coalition Baekje-Silla en 551. Bientôt Silla prit le contrôle non seulement de la ville mais d’une grande partie de la péninsule : Baekje en 660 et Goguryeo en 668. Sa domination se termina en  935, après un bref morcellement en trois royaumes.

La dynastie Goryeo : elle domina le pays de 935 à 1392 et elle étendit le royaume à la presque totalité de la péninsule. En 1104 le roi Sukjong développa la ville de Kaesong dans le nord de la Corée, qui devint rapidement une ville importante. La religion officielle fut le bouddhisme. Le royaume succomba sous le choc des invasions mongoles et aussi en raison du morcellement du pouvoir en plusieurs factions qui se faisaient la guerre.

La période Joseon (1392-1910) : Yi Seong-gye, un officier de l’armée prit le pouvoir en 1392, renversa le régime Goryeo, chassa les Mongols qui occupaient une partie de la Corée et fonda la dynastie Joseon ; il se donna le titre d’empereur et le nom de Taejo. Il érigea  le confucianisme comme modèle de pensée pour le royaume et mit à l’écart le bouddhisme qui avait eu une forte influence sous la dynastie précédente. Il choisit Séoul comme capitale et l’entoura d’une enceinte de 6 m de haut : elle devait protéger les habitants des animaux sauvages (des tigres notamment), des voleurs et de l’ennemi. Il n’en reste que des portes : Sungnyemun, Heunginjimun, Sukjeongmun, Changuimun, Hyehwamun. Le 4e roi de la dynastie, Sejong, fut un grand roi : non seulement il agrandit le royaume en remportant des victoires contre les Mongols, mais il favorisa les lettrés et inventa lui-même l’alphabet coréen, qui permit de faire évoluer l’éducation. Malheureusement son successeur interdit l’utilisation de cet alphabet, au profit de l’écriture chinoise ; l’alphabet hangeul n’a été réutilisé qu’en 1900 et permit alors une évolution rapide de l’éducation. Par suite des guerres entre Japon, Chine et Russie, dans lesquelles la Corée fut un des champs de bataille, la dynastie perdit petit à petit son pouvoir au profit du Japon qui finalement annexa la Corée en 1910 et y resta jusqu’en 1945.

La guerre de Corée : Elle dura de 1948 à 1950 et eut pour cause la volonté de la Chine de porter le pays dans sa zone d’influence et d’y imposer un régime communiste. L’Onu et les Etats Unis s’y opposèrent ; la dure guerre qui en découla créa de graves dommages, particulièrement à Séoul. Le pays fut coupé en deux après la fin de la guerre : le nord communiste et le sud libéral. Les Etats Unis aidèrent la Corée du Sud à reconstruire la ville et son économie ; le dynamisme des Coréens fit le reste.

Contenu éditorial Do Tours ©