Histoire de Berlin

Berlin à travers le temps

Au sixième siècle, des tribus germaniques occupaient le territoire compris entre la Spree et la Havel. Elles quittèrent la région en raison d’un refroidissement du climat et furent remplacés par des tribus slaves qui y fondèrent les citadelles fortifiées de Köpenick et Brandenburg.

En 1157, le prince allemand Albrecht l’Ours, un membre de la famille des Ascaniens, infligea une défaite décisive au prince slave Java de Copnic et prit le titre de Margrave de la Marche de Brandenburg. Les plupart des Slaves furent assimilés et christianisés. On commença à construire les villes de Berlin et Cölln à partir de la fin du douzième siècle au voisinage d’un gué sur la Spree. Les deux villes furent réunies en 1307 pour une meilleure défense commune. Ils construisirent une mairie commune, mais conservèrent une certaine autonomie.

En 1319, la lignée des Ascaniens s’éteignit ; les Wittelsbach, puis les Luxembourg essayèrent de prendre le pouvoir. Ce fut une période de guerres et d’incendies.

Berlin, résidence du Grand Electeur

En 1415, lors du concile de Constance, le roi Sigismond nomme Frederic VI, Burgrave de Nuremberg, Grand Electeur et Margrave de Brandebourg sous le nom de Frédéric Premier. Cet acte signe le début de la domination des Hohenzollern à Berlin, qui durera plus de 500 ans.

En 1443, on commença à construire le château de Berlin qui ne sera terminé qu’en 1716. Le Grand Electeur Johann Cicero s’y installe en 1486.

En 1539, Joachim II et la population du Brandebourg se convertit au protestantisme.

1618 : début de la guerre de 30 ans entre catholiques et protestants.

En 1647 une allée est construite entre le Château et le Tiergarten, domaine de chasse du souverain. Cette allée deviendra l’allée « Unter den Linden »

1648 marque la fin de la guerre de 30 ans : la population de Berlin est passée de 12000 à 6000.

En 1661, les premières familles juives s’installent à Berlin, puis c’est le tour des Huguenots, protestants persécutés en France : leur arrivée est favorisée par l’Edit de Tolérance promulgué par Friedrich Wilhelm en 1685. La population augmente ainsi et l’économie se développe.

En 1695, Frédéric III fait construire un château pour sa femme Charlotte ; c’est le Charlottenburg actuel.

Berlin, résidence royale

En 1701 le Grand Electeur Frédéric III devint roi de Prusse, sous le nom de Frédéric I, et Berlin devint la capitale de cet état. En 1709, il réunit les 5 localités Berlin, Cölln, Friedrichswerder, Dorotheenstadt et Friedrichstadt pour former le Grand Berlin avec une population de 55000 habitants. 

Frédéric I de Prusse mourut en 1713. Son fils Frédéric Guillaume lui succéda jusqu’en 1740. Ce fut un roi austère, colérique, méchant, autoritaire, très dur avec son fils qui devait devenir Frédéric II de Prusse.

La scolarisation devint obligatoire en 1717. En 1726 est créé l’Hôpital de la Charité, encore actif aujourd’hui.

Entre 1740 et 1786, le roi Frédéric II, cultivé et soucieux du bien-être du peuple, fit construire de nombreux édifices de représentation : le Zeughaus, le Palais du Prince Héritier (1732), le Palais de l’Opéra (1737), l’Opéra (1742), le Palais du Prince Henri (1756, aujourd’hui université Humboldt), la Cathédrale Sainte Hedwig (1773) et la vieille bibliothèque (1780).

  • 1763 : création de la Manufacture Royale de Porcelaine.
  • 1764 : ouverture du premier théâtre de langue allemande.
  • 1770 : l’allée de prestige « Unter den Linden » est aménagée.
  • 1791 : inauguration de la Porte de Brandebourg.
  • 1792 : première route pavée de Prusse entre Berlin et Potsdam.
  • 1795 : première utilisation d’une machine à vapeur anglaise pour un métier à tisser.
  • 1806 : Napoléon entre à Berlin et la ville est sous domination française jusqu’en 1814.
  • 1810 : ouverture de la première université.
  • 1816 : première locomotive à vapeur du continent construite à Berlin.
  • 1824 : décollage économique, arrivée de nombreux travailleurs.
  • 1830 : ouverture de l’Altes Museum.
  • 1837 : Siemens (1847), Schwartzkopff (1852), Schering (1864), AEG(1883).
  • 1844 : ouverture du zoo de Berlin.
  • 1847 : la mécanisation crée chômage et misère.
  • 1848 : révolution populaire avortée, répression sanglante.
  • 1848 : ouverture du Volkspark Friedrichshain.
  • 1861 : Berlin s’agrandit et compte 550000 habitants.

 

Berlin, capitale de l’Empire

  • 1871 : Berlin devient capitale de l’Empire allemand ; son industrie, ses institutions culturelles, son importance politique s’accroissent.
  • 1890 : le parti social démocrate SPD est créé. Son précurseur le ADAV créé en 1863 dut lutter contre le rejet de la classe dirigeante.
  • 1879 : premier train électrique au monde (Siemens) présenté à l’exposition de Berlin.
  • 1918 : après la guerre, révolution populaire et déclaration de la République.

Jusqu’en 1933, troubles politiques, affrontements droite-gauche, misère due aux réparations réclamées après la guerre, puis à la crise de 29. Arrivée au pouvoir des nazis. 

Le reste de l’histoire vous la connaissez..

Contenu éditorial Do Tours ©